Comment soigner les hémorroides internes, externes, prolapsus et thrombosé ?

Il est d'abord conseillé aux personnes ayant des hémorroides symptomatiques d'entamer des traitements naturels pour se débarrasser de leurs hémorroides.

Mais une consultation médicale est indispensable dans des cas extrêmes d’hémorroides : surtout avec le prolapsus ou la thrombose hémorroïdaire externe.

Pour vous débarrasser de vos hémorroides, je vous conseille de consommer davantage d'aliments riches en fibres et d’obtenir un apport hydrique quotidien suffisant.

L'eau n'est pas la seule boisson hydrique de notre quotidien ; les fruits et les légumes aussi contiennent beaucoup de liquides bénéfiques pour notre santé.

Si vous réussissez à améliorer vos pratiques alimentaires; mais vos hémorroides persistent, vous pouvez envisager des procédures médicales comme la sclérothérapie, la photocoagulation infrarouge ou la ligature élastique ; ce dernier étant probablement le traitement le plus efficace.

On va parler de chacune de ces procédures médicales :

1. La sclérothérapie : Le médecin va injecter des produits chimiques (une substance sclérosante) dans le tissu de la veine malade. cette substance liquide ou mousse va aider à couper le flux sanguin vers la veine enflée ce qui va ensuite la rétrécir.

Vous pourrez avoir besoin de refaire çà toutes les quelques semaines jusqu'à ce que vos hémorroides disparaissent complètement.

Vous pouvez ressentir de légères douleurs et pressions. Mais les infections sont rares.  

Avec ce traitement, les hémorroides peuvent se manifester à nouveau quelques années après le traitement. 

Les résultats sont rarement valables à long terme.

2. La photocoagulation infrarouge : une procédure médicale qui est utilisée dans le traitement des hémorroides de petite et de moyenne taille.

Ce traitement est uniquement prescrit aux personnes ayant des hémorroides internes. 

Pour réaliser ce traitement, le médecin va utiliser un appareil qui produit un faisceau intense de lumière infrarouge.

La chaleur produite par la lumière infrarouge provoque la cicatrisation du tissu, ce qui va contribuer, par la suite, à l'arrêt de l'approvisionnement en sang à l'hémorroïde en question.

Une fois l'hémorroïde est détruite, une cicatrice se forme sur la paroi du canal anal.

Le tissu cicatriciel maintient les veines à proximité afin qu'elles ne se renfoncent pas dans le canal anal.

Avec cette procédure, ce n'est qu'une seule hémorroïde qui peut être traitée à la fois.

Les autres hémorroides peuvent être traitées à des intervalles de 10 à 14 jours.

Cette procédure médicale peut être réalisée avec d'autres appareils, comme un laser ou un courant électrique qui coupent également l'approvisionnement en sang à l'hémorroïde malade.

La photocoagulation infrarouge est réalisée dans un cabinet médical.

Vous pouvez ressentir de la chaleur et de la douleur pendant l'opération.

Après, vous pouvez éprouver une sensation de plénitude dans le bas-ventre.

Vous pouvez également éprouver une sensation comme si vous avez envie d'aller à la selle.

À quoi vous attendre après avoir subi un traitement par photocoagulation infrarouge ?

Vous allez vous attendre à un saignement anal qui va se produire environs 7 à 10 jours après le traitement; après la destruction de l'hémorroïde malade.

Ce saignement est généralement léger et va s'arrêter tout seul.

Vous pouvez utiliser des analgésiques légers (un antalgique qui diminue la sensation de douleur). 

Asseyez-vous dans un bain peu profond rempli d'eau chaude (un bain de siège) pendant 15 minutes pour soulager l'inconfort.

Pour éviter de nouveaux saignements, il est conseillé d'éviter l'utilisation de l'aspirine et les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens pour une durée allant de 4 à 5 jours avant et après un traitement de photocoagulation infrarouge.

(Ces anti-inflammatoires non stéroïdiens ont la capacité d’atténuer la douleur, la fièvre et l'inflammation).

Le médecin recommande au patient de prendre des émollients de selles qui contiennent des fibres pour assurer l'obtention de selles molles et faciles à décharger. 

Si vous continuez à appliquer des efforts lors de la défécation, vos hémorroides peuvent revenir de nouveau.

Quand doit-on subir une photocoagulation infrarouge ?
Le médecin recommande au patient une thérapie par photocoagulation infrarouge au cas où il a de petites hémorroïdes internes qui continuent à lui causer des symptômes après les avoir traitées avec des traitements naturels.

La guérison est estimée à quel pourcentage ?
La photocoagulation infrarouge fonctionne pour environ 7 à 10 personnes sur 10 qui sont atteintes d'hémorroides.

Mais les améliorations de leurs hémorroides peuvent ne pas durer.

Et 2 personnes sur 10 pourraient avoir besoin d'une chirurgie.

Quels sont les risques impliqués dans ce type de traitement hémorroïdaire ?

- Des saignements de l'anus
- L'infection dans la région anale.
- Une incapacité temporaire à uriner.

Le succès de la thérapie par la photocoagulation infrarouge dépend en grande partie de l'expertise du médecin et de votre capacité à améliorer vos mauvaises habitudes intestinales. 

Cette thérapie est couteuse. Mais elle est beaucoup moins chère que la chirurgie qui nécessite un séjour à l'hôpital.

Pas tous les médecins sont dotés d'expérience ou d'équipements nécessaires pour réaliser ce type de thérapie. Cela peut vous aider choisir la procédure qui va le mieux et sur laquelle vous allez vous dépendre. 

Demandez à votre médecin: quelle est l'opération qu'il a pratiquée le plus? combien de fois il l'a pratiquée et à quel degré les résultats, de ces opérations, étaient satisfaisants.

Que pensez-vous des thérapies hémorroidaires effectuées avec le laser?

Les lasers ne sont pas plus efficaces que les autres formes de traitements. 

Les thérapies utilisant des lasers sont beaucoup plus coûteuses, elles prennent plus de temps et peuvent endommager les tissus environnants et causer plus de cicatrices.

3. La ligature élastique :  La ligature élastique utilisée pour les hémorroides prolabées de catégorie 3 et 4.

Votre médecin va prendre un petit élastique (large de quelques millimètres seulement) et va le mettre à la base de l'hémorroïde malade pour couper le flux du sang.

L'hémorroïde se rétrécit, se flétrisse et tombe en environ une semaine.

Si vous souffrez de plusieurs hémorroides, vous devez refaire la même chose toutes les quelques semaines. Ce traitement peut être douloureux et va vous causer des saignements. 

Et dans des cas rares, cela peut provoquer des caillots sanguins ou des infections.

Les hémorroïdes qui sont traitées de cette façon, par rapport aux autres traitements, sont moins susceptibles de revenir.

Comment soigner les hémorroides avec des traitements naturels ?

Vous n'avez pas besoin de consulter votre médecin si vous voulez soulager la douleur de vos hémorroides et atténuer leurs démangeaisons.

Les meilleurs traitements pour soulager vos hémorroides sont les remèdes naturels de maison qui se trouvent partout.

Nous allons vous proposer quelques astuces et remèdes maison 100 % naturels pour atténuer la douleur de vos hémorroides sans consultation et sans opération chirurgicale :


Certaines de ces astuces vous aideront à éviter la constipation en ramollissant vos selles dures difficiles à décharger. En effet, Ces techniques et conseils vous aideront à prévenir les hémorroides et empêcher leur formation.

===> 7 remèdes naturels pour soulager une hémorroïde externe.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire