7 choses que vous devez connaitre sur les hémorroides.

        Il y environ un mois, je me suis rendue à un événement ou sont rassemblés des journalistes, des médecins et des chirurgiens de santé, et j'ai entendu une chirurgienne colorectale dire quelque chose qui m'a totalement bouleversé. En effet, une nouvelle qui a failli faire sortir mes yeux de leur orbite. J’ai entendu quelque chose que je n'ai jamais entendu de ma vie : "Nous avons tous des hémorroïdes, nous les avons tout le temps" a-t-elle dit.
Euh, non, non. Impossible ! Tous ces gens-là, autour de moi, en bonne santé qui sont assis confortablement sur leurs fesses ; ont tous des hémorroïdes ?! c'est incroyable !

Alors à la fin de l'événement, je lui ai adressé la parole et je lui ai demandé ce qu'elle voulait dire vraiment par « tout le monde a des hémorroides, tout le temps ». Elle m'a dit que j'ignorais beaucoup de choses sur les hémorroides. Et dans cet article, je vais essayer de partager avec vos 7 choses que vous devez connaitre sur les hémorroides et sur les symptômes hémorroïdaires.

"Oui, c'est vrai ! Nous avons tous des hémorroides, oui, je sais et moi aussi je suis terrifiée" la chirurgienne Alexis Grucela dit : "J'adore informer les gens qu'ils ont, tout le temps, des hémorroides".

Elle continue : "C'est choquant de leur dire ça, mais, c'est la vérité". "C'est tout à fait normal, les hémorroides n'ont rien de grave sur la santé !"

"Les hémorroides sont des tissus anaux qui soutiennent le canal anal" dit-elle.

"Tout comme les muscles du plancher pelvien qui aident à empêcher l'urine de s'échapper lorsque vous toussez ou riez, par exemple, Les hémorroïdes font la même chose pour la gestion des selles et les gaz."

"ce n'est que lorsqu'elles deviennent symptomatiques que les gens les voient et cherchent à s'en débarrasser" dit Grucela. "Habituellement, ils font juste leur travail."

     1.    De toute évidence, nous n'avons pas tous des hémorroïdes douloureuses:
Il y a certainement quelque chose qui ne va pas, chez vous, lorsque ces veines hémorroïdaires deviennent des protubérances douloureuses vous causant ; douleurs et démangeaisons.

"Le premier coupable est la constipation, explique Grucela, les efforts que vous appliquez à faire vos selles dures".

     2. Le surpoids, la grossesse etc sont parmi d'autres causes des hémorroides !
"L'effort que vous appliquez à la selle pour évacuer vos selles dures provoque la dilatation et l'affaiblissement les tissus hémorroïdaires" explique Grucela.

     3. Mais un nombre infini de personnes souffrent des crises hémorroïdaires.
En Amérique il est estimé qu’environ 1 Américain sur 20 a des hémorroïdes symptomatiques, et le risque augmente avec l'âge. En France il est estimé qu’environ 2 millions de personnes souffrent régulièrement de douleurs hémorroïdaires. Environ la moitié des personnes âgées de 50 ans et plus sont confrontées à ce problème douloureux, selon l'Institut national du diabète et des maladies digestives et rénales.

     4.Il existe deux types d'hémorroides:
Les hémorroides internes et les hémorroides externes.

"Les hémorroïdes externes se forment juste près de l'ouverture de l'anus, dit Grucela, et elles sont couvertes par la peau."

Parce qu'elles sont couvertes par la peau, elles ont également des nerfs, ce qui signifie qu'elles sont douloureuses et le patient souffre de douleur, de démangeaisons, d'irritation et de brûlures.

D'autre part, les hémorroides internes qui se forment à l'intérieur du canal anal. Vous ne pouvez pas les voir parce qu'elles ne sont pas couvertes de la peau, vous n'éprouverez aucune douleur.

Cependant, les hémorroïdes internes sont plus susceptibles à saigner, et, si la situation est vraiment grave, ils peuvent se transformer en prolapsus hémorroïdaires et devenir visible à l'extérieur de l'anus.

 5. Les hémorroides sont douloureuses mais pas dangereuses !

"La bonne nouvelle c'est que les hémorroïdes ne vont pas nuire à votre santé. Ils ne sont aucunement liés au cancer (ouf). La seule chose qui pourrait vous inquiéter c'est lorsqu'elles saignent à l’excès ; car ces saignements excessifs peuvent mener à l'anémie ce qui est d'ailleurs rare" dit Grucela

6. Cela ne veut pas dire qu'une consultation médicale n'est pas nécessaire !
La plupart des gens ont tendance à penser que tout symptôme qu'ils éprouvent dans leur région anale n'est rien d'autre que des hémorroides et se mettent à la recherche de traitement maison peu cher pour les soulager.

"Surtout avec les hémorroïdes internes, puisque vous ne pouvez pas identifier l'origine de ces saignements, cela pourrait être quelque chose de plus grave que les hémorroides", dit-elle.

"Toute personne ayant de nouveaux saignements ou du sang dans les selles devrait en parler à son médecin espérant que ce serait une hémorroïde, mais ce même symptôme peut être lié au cancer colorectal."

« De plus, si les symptômes persistent cela pourrait, en fait, être dus à d'autres causes, comme des fissures anales ou des verrues », dit-elle, « ..ce qui justifierait un traitement différent ».

7. Le moyen le plus simple pour prévenir les hémorroides c'est d'améliorer vos habitudes aux toilettes :  "Je vois des gens qui considèrent les toilettes comme un refuge où ils peuvent se cacher pour fuir le labeur du boulot et de la vie en général" dit-elle.

"Les gens ont tendance à rester longtemps assis sur les toilettes, même s'ils ne sont nécessairement pas constipés, ils passent le temps à lire un journal ou à manipuler leurs téléphones portables."


"Je vous conseille de réduire le temps que vous passez sur les toilettes, et les appareils téléphoniques et les journaux gardez les loin de vous".





===> Soulager les hémorroides avec l’aloe vera.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire